Cloud : Guide de démarrage

From CC Doc
Jump to: navigation, search
This page is a translated version of the page Cloud Quick Start and the translation is 100% complete.

Other languages:
English • ‎français

Page enfant de Service infonuagique de Calcul Canada


Avant de commencer

  1. Posséder un projet cloud
    Vous devez posséder un projet cloud pour avoir accès à l'environnement infonuagique. Si vous ne possédez pas de projet cloud, voyez Obtenir un projet dans l'environnement infonuagique. Une fois qu'un projet cloud est associé à votre compte, vous recevrez un courriel de confirmation qui contient les détails sur comment accéder à votre projet; assurez-vous de savoir où trouver ces renseignements.
  2. Utiliser un navigateur compatible
    L'accès aux projets cloud se fait sans problème avec les navigateurs Firefox et Chrome. D'autres navigateurs aussi peuvent bien fonctionner, mais certains ne sont pas pris en charge par notre interface web et affichent le message Danger: There was an error submitting the form. Please try again. C'est le cas notamment de Safari sous Mac; une mise à jour pourrait résoudre le problème, mais nous vous recommandons d'utiliser Firefox ou Chrome. Si vous avez toujours des problèmes, écrivez à cloud@calculcanada.ca.

Créer votre première instance

Votre projet cloud vous permettra de créer des instances (aussi appelées machines virtuelles ou VM) auxquelles vous pourrez accéder à partir de votre ordinateur via notre interface web.

  1. Connectez-vous à l'interface cloud pour avoir accès à votre projet
    Le lien à cette interface se trouve dans le courriel de confirmation qui vous a été envoyé. Cliquez sur le lien pour ouvrir votre projet dans votre navigateur. Si votre navigateur n'est pas compatible, ouvrez un navigateur compatible et collez l'URL dans la barre d'adresse. Si vous connaissez le nom du nuage où se trouve votre projet mais n'avez pas son adresse URL, consultez la liste dans Utiliser les ressources infonuagiques. Connectez-vous avec vos identifiants Calcul Canada (nom d'utilisateur et mot de passe) et non avec votre adresse de courriel.
  2. Consultez le tableau de bord OpenStack
    OpenStack est la plateforme qui permet l'accès web aux nuages. Une fois la connexion établie, le tableau de bord OpenStack affiche les ressources de votre projet. Pour des renseignements sur le tableau de bord et la navigation OpenStack, consultez la documentation officielle de OpenStack.

Vous trouverez ci-dessous les directives pour démarrer des instances Linux et Windows. Le système d'exploitation est celui de l'instance et non celui de l'ordinateur que vous utilisez pour vous connecter. Votre planification préalable devrait indiquer le système d'exploitation que vous utiliserez; en cas de doute, écrivez à cloud@calculcanada.ca.


Paires de clés SSH

À la création d’une instance, l'authentification par mot de passe est désactivée pour des raisons de sécurité.

OpenStack crée plutôt votre instance avec une clé SSH publique (secure shell) installée et pour vous connecter, vous devez utiliser cette paire de clés SSH. Si vous avez déjà utilisé des clés SSH, la clé publique peut provenir d'une paire de clés que vous avez déjà créée sur un autre nuage; si c'est le cas, voyez les directives sous Importer une paire de clés. Si vous n'avez jamais utilisé une paire de clés SSH ou que vous ne voulez pas utiliser une paire existante, voyez les directives sous Créer une paire de clés. Pour plus d'information sur la création et la gestion des clés, consultez Clés SSH.

Importer une clé publique (cliquez pour agrandir)

Importer une clé publique

  1. Dans le menu OpenStack de gauche, sélectionnez Compute->Paires de clés.
  2. Cliquez sur Importer une clé publique pour faire afficher la fenêtre d'importation.
  3. Entrez le nom de votre paire de clés.
  4. Collez votre clé publique (seules les clés de type RSA sont présentement supportées); elle ne doit contenir aucun caractère de fin de ligne ou espace.
  5. Cliquez sur le bouton Importer une clé publique au bas de la fenêtre.
Créer une paire de clés (cliquez pour agrandir)

Créer une paire de clés

  1. Dans le menu OpenStack de gauche, sélectionnez Compute->Paires de clés.
  2. Cliquez sur +Créer une paire de clés pour faire afficher la fenêtre de création.
  3. Entrez un nom que vous reconnaîtrez parmi les fichiers sur votre ordinateur; les seuls caractères valides sont les lettres, les chiffres, l'espace et le tiret.
  4. Cliquez sur le bouton +Créer une paire de clés au bas de la fenêtre. Le fichier de la paire de clés est téléchargé sur votre ordinateur dans le répertoire défini par défaut; l'extension .pem est ajoutée.
  5. Sauvegardez le fichier .pem sur le bureau de votre ordinateur ou à un endroit facilement accessible sur le disque.

Lancer une instance

Pour créer une instance, sélectionnez Compute->Instances dans le menu de gauche, puis cliquez sur sur le bouton Lancer une instance.

Details tab fr.png

Le formulaire de création d'une instance est affiché. Vous pouvez utiliser les spécifications décrites à l'étape de votre préplanification ou reproduire l'exemple ci-dessous. La fenêtre Lancer Instance présente plusieurs options :

Détails

  • Nom de l'instance : Entrez le nom de l'instance, sans aucun caractère spécial ou espace; voir les règles de nomenclature.
  • Description : Ce champ est optionnel.
  • Zone de disponibilité : Laissez Toute zone de disponibilité.
  • Nombre : Entrez le nombre d'instances à créer. Si vous n'avez pas besoin de plusieurs instances, laissez la valeur 1.
Source tab fr.png

Source

  • Sélectionnez la source de démarrage : Pour votre première instance, sélectionnez Image; voir l'information sur les autres options dans Démarrer depuis un volume.
  • Créer un nouveau volume: Cliquez sur Oui; les données de l'instance seront enregistrées dans le volume du nuage (stockage persistant). Pour plus d'information sur l'utilisation et la gestion des volumes, voir Volumes.
    Taille du volume (Go) : Entrez la taille planifiée; autrement, 30 Go est une taille raisonnable pour le système d'exploitation et une quantité modeste de données. Pour plus d'information sur l'utilisation et la gestion des volumes, voir Volumes.
    Supprimer le volume après terminaison de l'instance : Cliquez sur Non pour empêcher que le volume soit supprimé accidentellement. Cliquez sur Oui si vous voulez que le volume soit toujours supprimé avec l'instance.
  • Alloué et Disponible : La liste sous Disponible montre les images que votre instance peut démarrer. Pour les débutants Linux, nous recommandons la plus récente image Ubuntu, mais vous pouvez sélectionner un des autres systèmes d'exploitation Linux. Pour sélectionner une image, cliquez sur la flèche à la fin de sa ligne et l'image sera déplacée sous Alloué. Il est important de se souvenir de l'image que vous avez sélectionnée, par exemple Ubuntu, Fedora, etc.

Gabarit

Flavor tab fr.png
  • Alloué et Disponible : Le gabarit identifie le matériel utilisé par votre instance et donc la capacité de la mémoire et du traitement. La liste sous Disponible montre les gabarits pour l'image source de démarrage. Cliquez sur l'icône > au début de la ligne pour savoir si ce gabarit est conforme à l'allocation pour votre projet. Si cette ressource n'est pas suffisante, une alerte sera affichée. Sélectionnez un autre gabarit et cliquez sur la flèche à la fin de la ligne pour le déplacer vers la liste Alloué. Pour plus d'information, voir Gabarits d'instances.


Réseaux : Ne changez pas les valeurs pour l'instant.

Security groups fr.png

Ports réseaux : Ne changez pas les valeurs pour l'instant.

Groupes de sécurité : Le groupe de sécurité par défaut devrait paraître dans la liste Alloué. Si ce n'est pas le cas, déplacez-le de la liste Disponible en cliquant sur la flèche à la fin de la ligne. Pour plus d'information, voir Groupes de sécurité.
Key pair tab fr.png










Paires de clés  : Sous Disponible, sélectionnez la paire de clés SSH que vous avez créée plus tôt et déplacez-la vers la liste Alloué en cliquant sur la flèche à la fin de la ligne. Si vous n'avez pas de paire de clés, vous pouvez la créer ou l'importer en cliquant sur les boutons dans le haut de la fenêtre (voir Paires_de_clés_SSH| ci-dessus). Pour l'information sur la gestion et l'utilisation des paires de clés, voir on managing and using key pairs see Clés SSH.

Configuration : Ne changez pas les valeurs pour l'instant; pour l'information sur la personnalisation des scripts, voir Utilisation de CloudInit.

Groupes de serveurs : Ne changez pas les valeurs pour l'instant.

Scheduler Hints : Ne changez pas les valeurs pour l'instant.

Métadonnées : Ne changez pas les valeurs pour l'instant.



Une fois que vous avez vérifié les options et défini votre instance, cliquez sur le bouton Lancer Instance pour créer votre instance. La liste de vos instances sera affichée. La colonne Tâche montre l'état de la tâche en cours qui sera probablement Génération. Une fois l'instance générée, l'état deviendra En fonctionnement, ce qui peut prendre quelques minutes.

Configuration du réseau

Gérer les associations d'IP flottantes (cliquez pour agrandir)
Ajouter une règle (cliquez pour agrandir)

La page Instances montre la liste des instances avec les adresses IP correspondantes dans la colonne Adresse IP. Chaque instance a au moins une adresse IP privée, mais certaines instances peuvent aussi avoir une deuxième adresse IP publique. Un réseau local est automatiquement créé quand vous créez votre projet OpenStack. Ce réseau local sert à connecter les instances entre elles et aussi à une passerelle internet à l'intérieur du projet pour que les instances communiquent avec l'externe. Chacune des instances créées dans votre projet possède une adresse IP privée qui lui est assignée par le réseau, selon le format 192.168.X.Y; cette adresse privée empêche la communication en provenance de l'extérieur. Pour sa part, l'adresse IP publique permet à des services ou des outils externes de communiquer avec l'instance via votre ordinateur personnel, par exemple pour effectuer des tâches administratives ou pour recevoir du contenu web. Une adresse IP publique sert aussi aux accès par nom de domaine.

Assigner une adresse IP publique

  1. Faites afficher la page des instances avec Compute->Instances. Un menu déroulant se trouve à la fin de la ligne de votre instance.
  2. Cliquez sur l'icône ▼ à la fin de la ligne pour votre instance et sélectionnez Associer une adresse IP flottante puis dans la fenêtre Allouer une IP flottante, cliquez sur le bouton Allocation d'IP. Si vous faites cette association pour la première fois, cliquez sur l'icône + de la fenêtre Gérer les Associations d'IP flottantes. Si plus tard vous devez allouer encore une adresse IP publique pour cette instance, vous pouvez en sélectionner une dans la liste déroulante du champ Adresse IP.
  • Cliquez sur le bouton Associer.
  • Vous devriez maintenant avoir deux adresses IP dans la colonne, une au format 192.168.X.Y et l'autre, votre clé publique. La liste de vos adresses publiques et des projets associés se trouve aussi sous Réseau->IP flottantes. Vous aurez besoin de votre adresse IP publique pour vous connecter à votre instance.

Configurer le coupe-feu

  • Faites afficher la page Groupes de sécurité avec Réseau->Groupes de sécurité.
  • Sur la ligne pour le groupe par défaut, cliquez sur le bouton Gérer les Règles à la droite.
  • Sur la page de gestion des règles, cliquez sur le bouton +Ajouter une règle.
  • Dans le menu déroulant Règles, sélectionnez SSH.
  • Laissez CIDR dans le champ Distant.
  • Remplacez le contenu du champ CIDR par votre-ip/32, ce qui est l'adresse IP de l'ordinateur physique que vous voulez utiliser pour vous connecter à votre instance. Pour connaître votre adresse IP courante, entrez ipv4.icanhazip.com dans votre navigateur. Pour avoir accès à votre instance à partir d'une autre adresse IP, vous pouvez ajouter d'autres règles pour chacune des adresses. Pour indiquer une série d'adresses IP, utilisez cet outil pour calculer votre règle CIDR.
  • Cliquez sur le bouton Ajouter et la nouvelle règle sera affichée dans la liste des groupes de sécurité.

Points importants

  • Ne supprimez pas les règles de sécurité par défaut; le fonctionnement de votre instance serait compromis (voir Groupes de sécurité).
  • Ne modifiez pas les règles de sécurité; pour ce faire, il faut les supprimer et les ajouter une fois modifiées. Si vous faites une erreur à la création d'une règle pour le groupe de sécurité, supprimez la règle en cliquant sur le bouton à gauche de la rangée dans la fenêtre des groupes de sécurité et ajoutez une nouvelle règle modifiée en cliquant sur le bouton +Ajouter une règle.
  • Si vous changez l'endroit à partir duquel vous travaillez (et par le fait même votre adresse IP), vous devez ajouter la règle décrite ici pour la nouvelle adresse. Sachez que quand vous changez votre lieu de travail physique, par exemple pour travailler de la maison plutôt que du travail, vous changez aussi de réseau.
  • Si vous n'avez pas d'adresse IP statique pour le réseau que vous utilisez, souvenez-vous que celle-ci peut changer. Si vous ne pouvez plus vous connecter à votre instance après un certain temps, vérifiez si votre adresse IP a changé en entrant ipv4.icanhazip.com dans votre navigateur et vérifiez si elle correspond à ce qui se trouve dans votre règle de sécurité. Si votre adresse IP change souvent mais que les chiffres à l'extrême gauche restent les mêmes, il pourrait être plus raisonnable d'ajouter une plage d'adresses IP plutôt que d'avoir à modifier fréquemment les règles de sécurité. Pour déterminer une plage CIDR, utilisez cet outil ou consultez la notation CIDR.
  • Il pourrait être utile de fournir une description pour vos règles de sécurité, par exemple bureau ou maison. Vous pourrez ainsi savoir si une règle n'est plus nécessaire quand vous voulez ajouter une nouvelle règle pour vous connecter par exemple de la maison.

Connexion à votre instance par SSH

À la première étape de ce guide, vous avez sauvegardé une clé privée sur votre ordinateur; il est important de savoir où trouver cette clé parce que vous en avez besoin pour vous connecter à votre instance. Vous devez aussi vous souvenir du type d'image que vous avez sélectionnée (Ubuntu, Fedora, etc.) et de l'adresse IP publique associée à votre instance.

Connexion à partir de Linux ou Mac

Ouvrez un terminal et entrez la commande

Question.png
[name@server ~]$  ssh -i /path/where/your/private/key/is/my_key.key <user name>@<public IP of your server>

<user name> est le nom de l'utilisateur qui se connecte et <public IP of your VM> est l'IP publique que vous avez associée à votre instance à l'étape précédente. Le nom de l'utilisateur par défaut dépend de l'image.

Image distribution name <user name>
Debian debian
Ubuntu ubuntu
CentOS centos
Fedora fedora

Ces utilisateurs par défaut possèdent tous les privilèges sudo. La connexion directe au compte racine via SSH est désactivé.

Connexion à partir de Windows

Créer une session SSH (cliquez pour agrandir)

La connexion SSH doit se faire par une application d'interface. Nous recommandons MobaXTerm (voir les directives ci-dessous); vous pouvez aussi vous connecter par PuTTY (voir Connexion à un serveur avec PuTTY).

Spécifier une clé privée (cliquez pour agrandir)

Téléchargez MobaXTerm. Pour vous connecter :

  1. Lancez l'application MobaXterm.
  2. Cliquez sur Sessions puis sur New session.



  3. Sélectionnez une session SSH.
  4. Dans le champ Remote host entrez l'adresse IP publique de votre instance.
  5. Assurez-vous que la case Specify username est cochée et entrez le type d'image pour votre instance en minuscules (bas de casse).
  6. Cliquez sur l'onglet Advanced SSH settings et cliquez sur la case Use private key.
  7. Cliquez sur l'icône de la page à la droite du champ Use private key. Dans la fenêtre qui s'affiche, sélectionnez la paire de clés (fichier .pem) que vous avez enregistrée sur votre ordinateur au début de ce guide.
  8. Cliquez sur OK. MobaXterm enregistre l'information que vous avez entrée pour vous connecter à d'autres moments et ouvre une connexion SSH pour votre instance. Une connexion SFTP est aussi ouverte pour vous permettre de glisser-déplacer des fichiers dans les deux sens, via le panneau de gauche.
Connexion à un serveur hôte distant (cliquez pour agrandir)














Points importants

Pour plus d'information


Demande d'accès à une image Windows

Pour créer une instance Windows dans un nuage de Calcul Canada, vous devez d'abord demander l'accès à une image Windows en écrivant à cloud@calculcanada.ca.

L'accès à une image Windows Server 2012 et un nom d'utilisateur vous seront fournis; cet accès est valide pour une période d'évaluation de 180 jours. Il pourrait être possible d'associer une licence Windows à une instance créée avec l'image d'évaluation, mais Calcul Canada ne fournit pas ces licences.

Paire de clés SSH

Créer une paire de clés (cliquez pour agrandir)

Les instances Windows cryptent les mots de passe des comptes administrateur avec une clé publique. La clé privée correspondante sert au décryptage.

Il est recommandé de créer une nouvelle paire de clés avec OpenStack plutôt que d'importer une paire de clés existante. Pour ce faire,

  1. Dans le menu de gauche, cliquez sur Accès et Sécurité.
  2. Cliquez sur l'onglet Paires de clés.
  3. Cliquez sur +Créer une paire de clés; ceci fait afficher la fenêtre de création.
  4. Entrez le nom de la paire de clés.
  5. Cliquez sur le bouton Créer une paire de clés.
  6. Sauvegardez le fichier .pem sur votre disque.

Si vous voulez utiliser une paire de clés existante, consultez d'abord les remarques ci-dessous.

Lancer une instance

Création d'une instance (cliquez pour agrandir)

Pour créer une instance, cliquez sur l'option Instances dans le menu de gauche, puis sur le bouton Lancer une instance.

Le formulaire de création d'une instance est affiché.

  • Onglet Détails
    • Zone de disponibilité : Seule la zone nova est disponible; conservez ce nom.
    • Nom de l'instance : Entrez le nom de votre instance en respectant les conventions de nomenclature.
    • Gabarit: Le gabarit détermine les caractéristiques matérielles de l'instance; sélectionnez p2-3gb.

      L'image Windows est plutôt exigeante et nécessite un lecteur amorçable de grande capacité. Les gabarits de type c ont des disques racines de seulement 20Go alors que les gabarits de type p offrent plus de capacité. La mémoire vive du plus petit gabarit de type p est de 1.5Go, ce qui d'expérience n'est pas suffisant pour bien opérer Windows. La performance de l'instance sera meilleure si vous utilisez un gabarit un peu plus grand tel que p2-3gb.

    • Nombre d'instances : Nombre d'instances à créer.
    • Source de démarrage de l'instance : Source utilisée pour lancer l'instance; sélectionnez Démarrage depuis une image (crée un nouveau volume).
    • Nom de l'image : Nom de l'image Windows qui vous est allouée.
    • Taille du périphérique: Taille du disque racine; entrez 30Go ou plus.

      À la fin, le système d'exploitation occupe environ 20Go, mais plus d'espace est requis pour les étapes préparatoires.

    • Supprimer après Terminaison: Si cette case est cochée, le volume créé avec l'instance est supprimé quand l'instance est terminée.

      De façon générale, il n'est pas recommandé de cocher la case puisque le volume peut être supprimé manuellement et que l'instance peut être terminée sans la suppression du volume.

    • Limites du projet : Dans les barres de progression, la couleur verte montre la proportion des ressources utilisées par l'instance qui sera lancée. La couleur rouge indique que le gabarit utilise plus de ressources que celles allouées au projet. Le bleu montre les ressources utilisées par le projet.
  • Onglet Accès et Sécurité
    • Paires de clés : Sélectionnez votre paire de clés SSH.

      S'il n'y a qu'une paire de clés, elle est affichée par défaut. Si vous n'avez pas de paire de clés, reportez-vous à la section Paire de clés SSH plus haut.

  • Groupes de sécurité : Assurez-vous que la case default est cochée.
  • Onglet Démarrage du réseau : Ne modifiez pas le contenu de ce champ. L'information relative aux réseaux sera présentée après le lancement de l'instance.
  • Onglet Post-Création : Ne modifiez pas le contenu de ce champ.
  • Onglet Options avancées : Ne modifiez pas l'option Automatique dans le champ Partitionnement du disque.

Après avoir vérifié le contenu de tous les champs, cliquez sur Démarrer pour lancer l'instance. La liste des instances est affichée et la colonne Tâche montre la tâche en cours de l'instance; au départ, la colonne Tâche montrera probablement Block Device Mapping. Une fois l'instance créée et le démarrage amorcé, la colonne État de l'alimentation montre En fonctionnement. Pour créer le volume, y copier l'image et amorcer le démarrage, il faudra au moins 10 minutes.

Localisation et licence

Paramètres de localisation (cliquez pour agrandir)

Le premier démarrage de l'instance ne sera pas complété tant que les paramètres de localisation, de langue et de clavier ne sont pas sélectionnés et que vous n'avez pas accepté les conditions de la licence via la console du tableau de bord OpenStack.

Pour faire afficher la console :

  1. Dans le menu de gauche, cliquez sur l'option Instances.
  2. Cliquez sur le nom de l'instance Windows.
  3. Cliquez sur l'onglet Console et attendez que la console soit affichée.

Si rien ne s'affiche sur la console, l'écran est peut-être en état de veille; cliquez dans l'écran ou appuyez sur une touche du clavier pour réactiver l'écran.

Comme le curseur est souvent lent à réagir, utilisez plutôt les touches du clavier.

  • La touche de tabulation pour sélectionner les champs.
  • Les flèches haut et bas pour sélectionner les options.
  • Entrez les premières lettres du pays ou de la région pour positionner le menu déroulant près de la sélection.
  • Pour terminer, appuyez sur la touche de tabulation jusqu'à ce que le champ next (suivant) soit sélectionné et appuyez sur la touche Entrée.

On vous demandera d'accepter les conditions de la licence.

  • Appuyez sur la touche de tabulation jusqu'à ce que le champ I accept soit sélectionné.
  • Appuyez sur la touche Entrée.

L'instance redémarrera et la console affichera un écran de connexion avec la date et l'heure (UTC).

Réseau

Gérer les associations d'IP flottantes (cliquez pour agrandir)
Ajouter une règle (cliquez pour agrandir)

Sous l'onglet Instances se trouve la liste des instances avec les adresses IP correspondantes. Chaque instance a au moins une adresse IP privée, mais certaines instances peuvent aussi avoir une deuxième adresse IP publique.

Adresse IP privée

Lorsque vous créez un projet OpenStack, un réseau local est créé pour vous. Ce réseau sert à la communication des instances entre elles ainsi qu'à la communication des instances avec l'extérieur du projet. Une adresse IP privée ne permet pas l'accès à l'instance en provenance de l'extérieur. Pour chaque instance créée à l'intérieur d'un projet, le réseau lui associe une adresse privée qui lui est propre; cette adresse est selon le format 192.168.X.Y.

Adresse IP publique

Les adresses IP publiques permettent aux outils et services externes d'entrer en contact avec l'instance, par exemple pour effectuer des tâches de gestion ou pour fournir du contenu web. Les noms de domaines peuvent aussi pointer sur une adresse IP publique.

Pour assigner une adresse IP publique à une instance, cliquez sur l'icône ▼ pour dérouler le menu dans la colonne Actions, puis sélectionnez Associer une adresse IP flottante. Si vous faites cet exercice pour la première fois, votre projet n'a pas encore reçu une adresse IP externe. Vous devez appuyer sur le bouton +; ceci fait afficher la fenêtre Gérer les Associations d'IP flottantes. Il n'y a qu'un groupe d'adresses publiques et le groupe approprié sera sélectionné par défaut; cliquez sur le bouton Associer. La fenêtre Allouer une IP flottante est affichée et montre l'adresse IP et le port de son NAT; cliquez sur le bouton Allocation d'IP.

Coupe-feu et règles autorisant le protocole RDP (Remote Desktop Protocol)

Pour vous connecter à votre instance avec un client à distance, vous devez d'abord autoriser le protocole RDP.

  1. Dans le menu de gauche, sélectionnez Accès et Sécurité. Sous l'onglet Groupes de sécurité, sélectionnez le groupe default et cliquez sur le bouton Gérer les règles.
  2. Dans la fenêtre de gestion des règles, cliquez sur le bouton +Ajouter une règle.
  3. Il existe une règle prédéfinie pour RDP; sélectionnez cette règle dans le menu déroulant du champ Règle; dans le champ Distant, laissez CIDR.
  4. Dans le champ CIDR, remplacez 0.0.0.0/0 par votre adresse IP.

    Si vous ne connaissez pas votre adresse IP courante, vous pouvez l'obtenir en entrant ipv4.icanhazip.com dans votre fureteur. Le fait de laisser 0.0.0.0/0 permet l'accès possible à votre instance par quiconque et la rend vulnérable aux attaques par force brute. Pour permettre l'accès pour d'autres adresses IP, ajoutez des règles pour ces adresses ou indiquez un groupe d'adresses avec cet outil.

    Si vous laissez 0.0.0.0/0 dans le champ CIDR, l'administrateur de la ressource peut bloquer tout accès à votre instance jusqu'à ce que les règles de sécurité soient adéquates.

  5. Enfin, cliquez sur le bouton Ajoutez.

Connexion bureau à distance

Récupérer le mot de passe de l'instance Windows (cliquez pour agrandir)
Client Windows (cliquez pour agrandir)
Client Remmina dans Ubuntu (cliquez pour agrandir)

Pour se connecter à une instance Windows, nous utiliserons un client connecté à distance. Pour ce faire, nous devons fournir une adresse IP flottante, un nom d'utilisateur et un mot de passe.

Récupérer le mot de passe

Pour récupérer le mot de passe,

  1. Dans le menu de gauche, cliquez sur Instances.
  2. Dans le menu déroulant pour l'instance, sélectionnez Récupérer le mot de passe.

Le mot de passe a été crypté avec la clé publique que vous avez sélectionnée à la création de l'instance. Pour le décrypter,

  1. Faites afficher le fichier où se trouve votre clé privée.

    Si vous avez suivi les directives pour les paires de clés SSH, une clé privée correspondant à la clé publique devrait être enregistrée sur votre ordinateur; le nom a le suffixe .pem.

  2. Sélectionnez la clé privée.
  3. Cliquez sur Déchiffrer le mot de passe.

Ne fermez pas cette fenêtre puisque nous utiliserons le mot de passe dans la prochaine étape. Le mot de passe peut être récupéré à nouveau en répétant ce processus.

À partir d'un client Windows

Plusieurs versions de Windows offrent par défaut la connexion Bureau à distance; si vous ne trouvez pas cette fonctionnalité, vous pouvez l'installer à partir de ce site de Microsoft (l'installation est gratuite).

Lancez la connexion Bureau à distance et connectez-vous à votre instance Windows.

  1. Dans le champ Ordinateur, entrez l'adresse IP publique.
  2. Entrez votre Nom d'utilisateur.
  3. Cliquez sur le bouton Connexion dans le bas de la fenêtre.
  4. À l'invite, entrez le mot de passe récupéré à l'étape précédente.
  5. Cliquez sur OK.

Vous recevrez probablement un message indiquant que l'identité de l'ordinateur distant ne peut pas être vérifiée et vous demandant si vous voulez quand même poursuivre; ceci est normal, alors répondez Oui. Votre instance Windows sera affichée dans la fenêtre du client de connexion au bureau à distance.

[ À compléter ] TODO: The specific certificate error is "The certificate is not from a trusted certifying authority". Is seeing this alert really normal? Do we want to register the windows image certificate with a signing authority? Could we use letsencrypt or should we just ignore this issue?

À partir d'un client Linux

Sous Linux, vous devez avoir un client de connexion à distance. Plusieurs clients sont disponibles; nous recommandons cependant Remmina qui semble bien fonctionner lorsque testé avec Ubuntu. Les directives pour Remmina et d'autres systèmes Linux dont Ubuntu, Debian et Fedora se trouvent sur cette page web.

Une fois la connexion établie avec votre instance Windows,

  1. Cliquez sur Create a new remote desktop file (fichier avec le symbole plus (+) vert).

    Une fenêtre semblable à celle montrée à droite devrait paraître.

  2. Dans le champ Server, entrez l'adresse IP publique de votre instance Windows.
  3. Dans le champ User name, entrez votre nom d'utilisateur.
  4. Dans le champ Password, entrez le mot de passe obtenu à l'étape précédente.
  5. Cliquez sur Connect.

À partir d'un client Mac

[ À compléter ]

Licence

[ À compléter ] TODO: need to provide information which would be helpful for users to know what path to take to get a license. Should cover things like:

  • Where to go to get a license
  • What kind of license do I need/what licenses will work in the cloud
  • How to apply my license to my existing cloud VM
  • How to apply it to a new VM (if that is different than above bullet item)

Remarques à propos des paires de clés

Il existe différents formats pour les fichiers de clés et vous avez la possibilité de protéger ou non vos clés privées à l'aide de phrases de passe. Pour pouvoir décrypter le mot de passe pour votre instance Windows, votre clé privée doit être au format OpenSSH et ne pas être protégée avec une phrase de passe. Si votre paire de clés a été créée par OpenStack et que vous avez téléchargé le fichier de clés .pem, la clé privée sera déjà au format requis. Si vous avez créé votre paire de clés avec la commande ssh-keygen et que vous n'avez pas défini une phrase de passe, le format sera aussi fort probablement correct. Pour plus d'information sur les paires de clés, voyez la page Clés SSH.

Voici un exemple d'une clé privé appropriée au format OpenSSH, sans phrase de passe :


BEGIN RSA PRIVATE KEY-----
MIIEowIBAAKCAQEAvMP5ziiOw9b5XMZUphATDZdnbFPCT0TKZwOI9qRNBJmfeLfe
...
DrzXjRpzmTb4D1+wTG1u7ucpY04Q3KHmX11YJxXcykq4l5jRZTKj
-----END RSA PRIVATE KEY-----

Au centre, ... remplace plusieurs lignes de caractères semblables à celle qui précède et celle qui suit. Les deux exemples de clés privées ci-dessous ne fonctionneront pas pour des instances Windows avec OpenStack.

Format OpenSSH avec phrase de passe ː


BEGIN RSA PRIVATE KEY-----
Proc-Type: 4,ENCRYPTED
DEK-Info: DES-EDE3-CBC,CA51DBE454ACC89A

0oXD+6j5aiWIwrNMiGYDqoD0OqlURfKeQhy//FwHuyuithOSI8uwjSUqV9BM9vi1
...
8XaBb/ALqh8zLQOXEUuTstlMWXnhzBWLvu7tob0QN7pI16g3CXuOag==
-----END RSA PRIVATE KEY-----

Format ssh.com sans phrase de passe :


BEGIN SSH2 ENCRYPTED PRIVATE KEY ----
Comment: "rsa-key-20171130"
P2/56wAAA+wAAAA3aWYtbW9kbntzaWdue3JzYS1wa2NzMS1zaGExfSxlbmNyeXB0e3JzYS
...
QJX/qgGp0=
---- END SSH2 ENCRYPTED PRIVATE KEY ----

Pour plus d'information